Arrêtez d’arracher l’ortie !!! Mangez la !

L’ortie est ma plante chouchoute pour la santé car elle a tout pour elle.

Oui, vous allez me dire « elle pique, pas facile pour la ramasser ! » Moi, elle me pique très peu. Je ne suis pas magicienne mais si on la prend sur la tige d’une certaine manière, elle se fait douce.

Je vous propose un petit tour d’horizon pour découvrir ses bienfaits et j’espère que vous allez courir en ramasser !!!!

Que va m’apporter l’ortie ?

Cette grande dame que tout le monde connaît est incroyable de richesses. C’est peut être pour ne pas être dévorée qu’elle a des « épines » !

L’ortie agit sur le métabolisme, elle entretient l‘équilibre des systèmes nerveux, hormonal et immunitaire, rien que ça.

Elle est adaptogène, ça veut dire qu’elle nous aide dans les périodes de stress et de fatigue en soutenant notamment les surrénales. Cela a 2 effets qui peuvent paraître contraire au premier abord : elle redonne de la vitalité et nous aide aussi à mieux dormir et à nous apaiser.

Elle a une action importante sur les reins et est utile en cas d’infection urinaire et de calculs mais aussi pour aider l‘élimination de toxines. Du coup, elle est intéressante en cas d’eczéma, psoriasis, allergies, arthrite, douleurs articulaires, etc…

Elle est surtout connue pour être bourrée de minéraux et de vitamines : calcium, magnésium, zinc, fer, vitamines A, C et K.

Sa composition permet de prévenir l’ostéoporose, de prendre soin de nos articulations mais aussi de nos dents et de nos cheveux. Elle est une alliée de choix en cas d’anémie ou de carences dans les minéraux et vitamines cités.

 

Comment l’utiliser ?

Vous pouvez vous préparer des tisanes toute l’année, avec des feuilles sèches ou fraîches. Personnellement, j’en fais sécher de grandes quantités pour en avoir tout l’hiver. (j’en mets aussi dans mon jardin, c’est un apport très intéressant pour lui aussi)

C’est sous cette forme que l’ortie est la plus nourrissante. Vous profitez ainsi de tous ces minéraux. La règle est de 1 cuillère à thé de plantes par tasse d’eau. On peut prendre entre 2 et 10 g de plantes sèches en fonction de son poids.

Il existe une autre façon d’absorber au maximum les vertus de l’ortie en faisant une grande quantité d’infusion à boire sur la journée. En moyenne, on en boit 2 tasses, on peut diminuer ou augmenter en fonction du poids et de l’état de fatigue. Dans ce cas, on prend environ 30 grammes de plantes dans un litre d’eau. L’infusion est encore bonne à boire le lendemain.

Baume pour la peau :

Remplir un bocal de plantes sèches ( on peut utiliser aussi les graines). Ajouter l’huile de manière à ce que les plantes soient recouvertes. Fermer et attendre 3 semaines.

Cette huile peut être appliquée sur la peau telle quelle une fois filtrée.

Pour réaliser le baume, on prélève 100ml d’huile infusée filtrée et on lui ajoute 20 à 30% de cire d’abeille fondue. Vous pouvez varier la texture en ajoutant plus ou moins de cire.

 

Lotion pour les cheveux :

Laver des racines d’ortie, les couper en petits morceaux et les insérer dans un bocal ou une petite bouteille en verre. Recouvrir d’alcool et laisser macérer 3 semaines puis filtrer.

Idéal si on perd ses cheveux ou s’ils manquent de tonus.

Récoles des graines stimulantes

Les graines sont les grappes qu’on trouve à l’aisselle des feuilles. Elles sont très nourrissantes et idéales en cas d’épuisement. On peut en mâcher 1/2 cuillère à café par jour ou les ajouter à une salade.

En cuisine :

Manger l’ortie permet d’apporter des minéraux et des vitamines à notre corps alors que nous avons tous une alimentation très carencée.

Elle offre de multiples préparations comme la soupe, le pesto ou le gomasio. On peut également la faire en tarte.

recette du pesto : mettre une poignée d’ortie dans un mixer avec une pincée de sel et 1/2 tasse d’huile d’olive. Mélanger.

recette du gomasio : mélanger 1 portion de graines d’ortie, 1/2 cuillère à café de sel, une demi portion de feuilles séchées. Broyer le tout au pilon et assaisonner vos plats avec ce mélange.