Ça devrait être obligatoire !!

Je viens de me faire masser après un sauna et à chaque fois, je me dis que ça devrait être obligatoire !!!

Ça fait tellement du bien !!!!

Le massage fait partie de ces activités qui détendent, qui reposent, qui relâchent et qui nous reconnectent à notre corps aussi, à condition d’être attentif au toucher, aux sensations, aux ressentis.

Il y a tellement de femmes qui ne sont pas dans leur corps, ce corps de souffrance, de douleurs et pourtant c’est là que nous habitons. Nous devons en prendre soin.

Par ailleurs, le massage permet aux femmes d’être touchées avec douceur ou fermeté dans un autre contexte que le câlin ou la relation sexuelle et ça aussi, c’est important.

Parce que la sensualité, c’est explorer son corps, le connaître, le sentir, l’aimer au-delà de la relation à l’autre. Nous avons toutes des parts de nous blessées, que ce soit par notre histoire ou par les mémoires familiales ou collectives auxquelles nous sommes reliées.

Se faire masser, c’est sentir son corps, apprendre à le connaître, se le réapproprier si besoin, se sentir bien, le sentir bien. C’est aussi lâcher les tensions, être juste là, ne plus se mettre la pression.

Ça devrait être obligatoire et je le conseille tout le temps !

On s’en fout que vous soyez mince, grosse, tonique, molle, les personnes qui massent ont l’habitude, elles font leur travail et ne jugent pas notre corps.

Vous trouvez que ça coûte trop cher ?

Oh, non, vous ne pouvez pas dire ça !!! On trouve des massages à tous les prix et on peut simplement réserver un massage de 30 minutes ! Franchement, le bien-être, votre bien-être, ça vaut bien ça, non ?

Pour moi, c’est « obligatoire », comme danser, prendre quelques minutes de repos chaque jour, lire un bon bouquin, un câlin, une balade en bord de mer, un carré de chocolat…tout ça me fait un bien fou et me nourrit.

Et vous, est-ce que vous pensez à vous faire du bien ? Est-ce que vous savez ce qui vous fait du bien ? De quoi avez-vous besoin ?

Parce que c’est ça qui est obligatoire ! C’est la priorité ! Le reste n’est qu’accessoire, on l’oublie un peu trop.