La mélisse

La mélisse est une plante facile à cultiver. D’ailleurs, elle peut prendre ses aises et un petit pied devient énorme, il faut prévoir de la place. Vous aurez ensuite plein de petits semis car elle aime se répandre.

ça tombe bien car elle peut nous apporter tellement de choses ! On en profitera pour en distribuer aux voisins et amis !

Culture

Melissa officinalis fait partie de la famille des menthes, c’est une lamiacée. Elle a des tiges carrées, des feuilles bien dentées et de minuscules fleurs en été. Elle peut atteindre 50 à 70 cm.

Il est possible de la cultiver en pot si on ne possède pas de jardin.

Elle a une très forte odeur, ce qui peut importuner certaines personnes. Cette odeur très citronnée rappelle certains produits contre les moustiques.

C’est une plante qui fait partie des jardins des simples du Moyen Age, elle est donc connue et utilisée depuis très longtemps.

Il ne faut pas hésiter à la couper car elle peut déborder largement de son emplacement. On en profite alors pour la récolter. Vu sa vigueur, il est possible de faire 2 récoltes dans l’année.

Récolte

La mélisse supporte mal le séchage car elle contient beaucoup d’eau et peu d’huiles essentielles. Le mieux est de la faire  sécher par petites quantités dans un endroit aéré. Si les feuilles se tachent de rouille, ne les gardez pas.

L’idéal, du coup, est de l’utiliser fraîche !

Pour l’hiver, l’alcoolature est une bonne alternative si vous avez du mal à la faire sécher. Pour cela, on met des feuilles de mélisse dans un récipient et on recouvre d’alcool à 45° à raison de 5ml d’alcool pour 1g de plantes. On laisse macérer pendant 15 jours. Ensuite, on filtre et on peut conserver dans un bocal ou une bouteille étiquetée.

Comme elle contient beaucoup d’eau, il peut être intéressant de la faire sécher quelques jours avant d’ajouter de l’alcool. Une fois le séchage réalisé, on procède comme précédemment en laissant macérer seulement 3 ou 4 jours pour profiter des huiles essentielles sans avoir trop de composants amers.

Propriétés

La mélisse est surtout connue pour calmer l’anxiété. Elle était utilisée pour soigner la dépression au 17ème siècle.

Elle est aussi tout indiquée pour traiter les problèmes digestifs, comme les digestions lourdes ou paresseuses mais aussi les palpitations, les syncopes, l’asthme et les migraines.

C’est la plante à laquelle je pense quand l’anxiété s’accompagne de douleurs au ventre, de nombreux enfants manifestent leurs angoisses face à l’école de cette façon.

Elle est conseillée également pour soulager l‘herpès et les piqûres d’insectes.

Recettes

L’eau de mélisse ou eau des carmes est fabriquée depuis 400 ans pour profiter des bienfaits de cette plante. Voici une recette simplifiée pour en fabriquer à la maison :

Laisser macérer 50g de mélisse dans une litre d’eau de vie pendant 10 jours avec 5g de cannelle, 10g d’angélique, 15g de zeste de citron, 15g de coriandre, 10g de clous de girofle et 15g de muscade.

recette de Pascal Lamour dans à la recherche de la Mandragore – Glénat –

On peut également utiliser la mélisse en cuisine, pour parfumer un plat ou un gâteau, voici une recette intéressante. Je ne l’ai pas encore réalisée et j’avoue que je ne mettrai pas une botte entière de mélisse car j’ai peur que ce soit trop fort ! Mais promis, j’essaie cet après midi !

recette extraite du magazine Esprit d’ici n°33